Français English
Menu - Dossier CI
La Cystite Interstitielle
  • Symptômes
  • Diagnotic
    Traitements
  • Régime alimentaire
  • Médicaments par voie orale
  • Chirurgie
  • Electro-stimulation
  • Instillations vésicales
  • Compléments alimentaires
  • Herbes & plantes
  • Homéopathie
    Mini-sondages
  • Résultats
  • Identification
    Courriel/email
    Mot de passe
    Nos partenaires

     

     

    Statistiques
  • 164 membres inscrits
  • Forums 30 sujets / 48 messages
  • 144 personne(s) en lignes
  • 60163 visiteurs depuis 11/05/2017
  • Diagnostic

    La Cystite Interstitielle ne peux être envisagée que lorsque toutes les autres pathologies ou facteurs ont été écartées.

    Le NIDDK donne 18 critères d'exclusions à la CI (pour l'inclusion des patients dans les essais cliniques). Mais cette liste est juste consultative, et répondre à 1 ou plusieurs de ces critères n'est pas forcément une abscence de CI, bien que les chances soient faibles (nous ne donnons pas d'ordre de priorité dans cette liste, bien que les 7 premiers critères soient primordiaux). 

    Crtières d'exclusions

    • Une capacité vésicale d'au moins 350 cc au réveil (première miction)
    • Absence d'urgence mictionnelle pour une vessie à 100 cc ou au remplissage de 30 à 100 cc à la minute
    • Contractions involontaires de la vessie au remplissage (critère ci-dessus)
    • Des symptômes de moins de 9 mois
    • Absence de pollakiuries nocturnes
    • Symptômes soulagés par les médicaments antimicrobiens, les antiseptiques urinaires, les anticholinergiques ou les antispasmodiques
    • Fréquence mictionnelle de moins de 8 fois pas jours
    • Diagnostic négatif sur les 3 derniers mois pour une cystite bactérienne ou une prostatite
    • Présence d'un calcul vesicale ou urétral
    • Herpès génital actif
    • Cancer utérin, cervical, vaginal ou urétral
    • Dérivation urétrale
    • Cystite due à des produits chimiques ou des cyclophosphamides
    • Tuberculose urinaire
    • Cystite due aux radiations
    • Tumeurs bénignes ou malignes de la vessie
    • Vaginite
    • Malade de moins de 18 ans

    Critères d'inclusions

    • Cystoscopie : glomérulations et/ou ulcère classique de Hunner
    • Symptômes : les quatres principaux (douleurs, urgences mictionnelles, pollakiuries diurnes et nocturnes)

     

    Un parcours long et douloureux...

    Peu d'urologues et encore moins de médecins connaissent la CI. Alors ne vous étonnez pas si entre vos premiers symptômes et le diagnostic, des mois et des années se passent. Mais dans tous les cas il ne faut pas se décourager.

    Nous vous proposons le parcours difficile d'une patiente française (7 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic final). Son cas n'est surement pas unique :

    • Radiographies du bas ventre et de la vessie
    • Echographies de la vessie
    • Echographie intra-vaginale
    • Scanner
    • IRM de la vessie
    • Défécographie
    • Des dizaines d'analyses d'urines (ECBU etc)
    • Des dizaines d'analyse de sang
    • Tests d'urodynamiques
    • Recherches MST
    • 4 cystoscopies
    • dont 3 avec hydrodistensions de la vessie et biopsies
    • Tests pour la tuberculose urinaire
    • Examens gynécologiques
    • Une semaine d'hospitalisation en infectiologie
    • Psychothérapie
    • Coloscopie
    • 6 urologues
    • 2 gastro-entérologues
    • 3 gynécologues

     

     

    Protocole d'évaluation de la CI pour le corps médical

    Elements de base

    • Historique du patient : maladies, interventions chirurgicales, conditions de vie, sphère sociale, voyages... Certains aliments doivent être étudiés : café, thé, colas, leur consommation, volume etc
    • Examen physique et état de santé général avec pour les femmes, un examen pelvien, et pour les hommes, un examen rectal et de la prostate
    • Analyses d'urines (recherche de bactéries, de tuberculose urinaire etc)
    • Cultures urinaires approfondies

    Recherches approfondies

    • Cytologie (biologie cellulaire)
    • Concordance des 4 symptômes (voir "symptômes")
    • Etude/mise en place d'un journal des mictions du patient (étude des fréquences et volumes)

    Validation du diagnostic

    • Cystoscopie : examen visuel de l'intérieur de la vessie (anesthésie générale), recherche de traces d'hématurie, altération de la muqueuse, recherche d'un ulcère de Hunner (rares)
    • Hydrodistension : 400ml pendant 8 minutes pour détecter les pleurs (écoulement de sang) au vidage de la vessie (anesthésie générale), présence de pétéchies, zones hémoragiques
    • Biopsies : mais qui ne révèlent généralement rien, en dehors de la disparition des cellules superficielles de la muqueuse vésicale (anesthésie générale), mais permet de mettre en évidence la non présence de critères d'exclusions (par exemple un carcinome).
    • Test de sensibilité au potassium : test de la perméabilité des cellules épithéliales (instillation de 40 ml de chlorure de potassium) 
    • Examens d'urodynamique : détection de problèmes ou malformations lors de la miction
    • Ultrasons de la région pélvienne

    Biographie & références

    • J. Curtis Nickel, MD. In Interstitial Cystitis: Characterization and Management of an Enigmatic Urologic Syndrome. 4(3) pp. 112–121. Department of Urology, Queen’s University, Kingston, Ontario, Canada. Rev Urol. 2001.