Français English
Menu - Dossier CI
La Cystite Interstitielle
  • Symptômes
  • Diagnotic
    Traitements
  • Régime alimentaire
  • Médicaments par voie orale
  • Chirurgie
  • Electro-stimulation
  • Instillations vésicales
  • Compléments alimentaires
  • Herbes & plantes
  • Homéopathie
    Mini-sondages
  • Résultats
  • Identification
    Courriel/email
    Mot de passe
    Nos partenaires

     

     

    Statistiques
  • 169 membres inscrits
  • Forums 30 sujets / 48 messages
  • 307 personne(s) en lignes
  • 33137 visiteurs depuis 12/10/2017
  • Introduction

    La Cystite interstitielle (CI) ou syndrome de la vessie douloureuse est une maladie qui touche surtout les femmes (près de 95%). Elle a été décrite pour la première fois en 1914 par GL Hunner. Les 4 symptômes principaux sont :

    • Douleurs de la vessie, 
    • Urgences mictionnelles,
    • Fréquences mictionnelles,
    • Pollakiurie nocturne

    Chez les femmes, ces symptômes sont exacerbés autour de la période d'ovulation et des règles, et durant la période de pré-ménopause.

    Epidémiologie

    Il n'y a aucun chiffre officiel sur l'étendue de la pathologie, néanmoins suivant les sources, on estime une fourchette de 30 cas pour 100.000 en Finlande, à 510 cas sur 100.000 aux Etats-Unis, tandis que les Pays-Bas n'auraient que 8 à 16 cas pour 100.000 (chiffres de 2000). D'autres estimations donneraient 52 à 67 cas pour 100.000 aux Etats-Unis, soit 90% de moins. On ne sait donc rien des vrais chiffres car les méthodes établies pour les recueillir sont toutes différentes.

    Nous garderons comme référence que 0.01% à 0.5% de la population féminine serait touchée par la CI.

    Causes possibles

    Il existe plusieurs hypothèses, et peut être plusieurs causes. Néanmoins certaines rencontrent plus de succès/popularité au près de médecins ET des patients. Nous allons en citer quelques une dans l'odre décroissant de popularité, chacune pouvant être la cause de la CI, ou un mélange de toutes celles-ci.

    La cystite interstitielle n’est pas une maladie génétique. Mais il reste possible que certaines personnes soient porteuses de gènes les rendant plus sensibles à la CI.

    Déficience de la couche de GAG

    Bien que nous ne soyons sûrs de rien, il semble que ce soit une déficience de la couche de GAG (glycosaminoglycane) de l'urothélium, qui en accentuant la perméabilité à certaines substances de la paroie vésicale, provoque inflammation et douleurs.

    La couche protectrice ne faisant plus son office, l'acidité de l'urine, et ses différents composants deviennent cytotoxiques (nocifs pour les cellules, les détruisants) pour les couches inférieures de la vessie.

    Présentation d'urothélium normal (à droite) et d'un urothélium affecté (à gauche) par une cystite interstitielle
    Avec l'aimable autorisation du laboratoire CEVIDRA

     

    Origine bactérienne

    La similarité des symptômes d'une CI avec une cystite bactérienne est très grande, et pousse certains à penser à une infection par de petits organismes du genre Ureaplasma urealyticum (de la famille des Mycoplasmatacea). Mais aucune preuve n'a été trouvée, bien qu'il soit possible que le micro-organisme responsable n'ai pas encore été découvert !

    Maladie auto-immune

    Rien n'a encore été trouvé pour éttayer cette hypothèse. Certains pensent, que si réponse auto-immune il y a, elle peut être une cause secondaire des symptômes, consécutive au mauvais état des tissus vésicaux. 

    Rôle des mastocytes

    L'hystolgie de la paroie vésicale d'une CI montre la présence de mastocytes. Leur rôle n'est pas clair dans la CI, mais pourrait jouer un rôle dans le maintient de l'inflammation, à moins qu'ils ne soient une des manifestations de la CI. Leur activité dépendrait de certains facteurs : les nerfs intrinsèques, des méchanismes immunologiques (hypersensibilité ?), stress, hormones féminines. De fait, la présence de médiateurs spécifiques (vasoactifs, nociceptifs etc) associés à d'autres facteurs (toxines, anti-gènes, immunoglibuline E etc) pourraient créer et entretenir l'inflammation.

    Origine nerveuse

    Cette hypothèse, de l'orgine nerveuse, vient de l'examen de parois vésicales montrant une prolifération neuronale importante associé à l'inflammation chronique du périné, et serait donc la cause des symptômes cardinaux (principaux) : douleur, fréquence mictionnelle, urgence.

     

    Biographie & références

    • J. Curtis Nickel, MD. In Interstitial Cystitis: Characterization and Management of an Enigmatic Urologic Syndrome. 4(3) pp. 112–121. Department of Urology, Queen’s University, Kingston, Ontario, Canada. Rev Urol. 2001.